Bon, la tête tourne toujours, la to-do list s'allonge de plus en plus, la boîte mail va déborder, je ne trouve plus 1 cm² de libre sur mon bureau, ... mais je vais m'y coller !

Petuliclic, Anne-Cé et Lali m'ont transmis ce petit jeu.
Je n'arrive pas à trouver le temps pour y réfléchir un peu sérieusement, être "élégante" dans mes réponses. Ben non, je croyais trouver des réponses sublimes dans le désert, mais non, c'est trop beau, je ne pouvais pas réfléchir, juste regarder, admirer !

Bon, dans le désordre, comme ça vient (tant pis pour l'ordre, l'élégance, etc.) :

1- J'adooore le chocolat.
Ça vous le savez, c'est le titre de mon blog. Mais paradoxalement, je ne vous ai dévoilé aucune (la honte !) recette au chocolat !
Ça fait partie des paradoxes, c'est comme ça ! (sortant d'un régime post bout'choux, j'ai peur de mettre le doigt dans l'engrenage)

2- Pour moi, la cuisine est synonyme de partage. J'adore cuisiner pour ceux que j'aime.
D'ailleurs quand je suis toute seule, je ne cuisine pas, je m'alimente, n'importe comment d'ailleurs. L'ennui, c'est que le cas de figure se présente assez souvent : Chéri travaille loin de la maison une semaine sur deux et alors je mange après les enfants...

3- Toujours dans l'idée de partage, je suis capable de passer énormément de temps à préparer un bon petit repas pour mes amis.
Mais je me débrouille toujours pour être bien organisée, pour préparer à l'avance ce qui peut l'être. Il est hors de question que je ne profite pas de mes invités. "Rester en cuisine" pendant que les autres profitent, ça ne me plaît pas du tout, ça fait un peu trop bobonne à mon goût.
D'ailleurs, ma cuisine est grande, je n'ai pas encore de salle à manger, donc les invités mangent à la cuisine, c'est bien si j'ai quand même quelque chose à faire, je ne perds pas une miette des conversations.

4- J'adore la cuisine viêtnamienne. Je fais de plus en plus de plats viêts ou d'inspiration viêt. Merci Carole pour tes précieux conseils et pour ta bonne cuisine.

5- Les tomates et mon potager. Je ne jure plus que par les tomates de mon potager. D'ailleurs, depuis 3 ans, je n'achète pratiquement plus aucune tomate, sauf chez certains petits producteurs, mais je suis hyper méga difficile.
Si je ne devais cultiver qu'un légume dans ledit potager, sans hésitation : des tomates !
Pour l'an prochain, je dois aller soudoyer ma Tatie Chérie qui m'a filé le virus pour lui piquer des plans : Chéri a jeté 4 fournées de graines... Et nos tomates, ce sont les pas belles du tout mais tellement bonnes ! Droguée, je suis, je ne peux plus changer !

6- Je déteste les navets, les endives, le céleri, les salsifis (j'ai longtemps eu du mal à différencier les deux derniers) et, curieusement (je cuisine tout plein d'épices) le curry.

7- Je maintiens que les goûts changent (c'est aussi ce que j'apprends à ma fille). Je goûte donc consciencieusement les plats que je n'aiment pas a priori (bon, chez les autres, d'accord, je ne vais quand même pas les cuisiner, non ?) : depuis 2 ans je me fais des orgies de melon pour rattraper tous ceux que je n'ai pas mangé enfant.
D'ailleurs, je me demande parfois pourquoi j'ai été une enfant si difficile à table, qui chipotait toujours, qui n'aimait rien alors que maintenant j'adore manger et cuisiner ?

8- Je ne bois jamais de café. J'utilise souvent les expressions : "Viens boire un café" ou "Si on allait prendre un café?", etc, mais il faut traduire par "thé" et comprendre "rencontre"... (vous suivez ?)

9- Beau-Papa m'a connue ne buvant aucune goutte d'alcool. Pour un grand amateur de vin comme lui, c'était franchement impensable !
Il s'est mis en tête de me faire apprécier les bonnes bouteilles et petit à petit (c'est encore "petit"), il y arrive, ce qui ne le rend pas peu fier !

10- Je suis autodidacte en matière de cuisine, ma Maman ne m'a pas appris grand-chose.
A mes débuts, j'étais prisonnière des recettes que je suivais à la lettre. Maintenant, avec plus d'expérience, je me lâche, j'improvise...
J'adore transmettre mes découvertes, mes trucs (même à ma Maman !), et d'ailleurs j'aime bien connaître ceux des autres (c'est bien les blogs pour ça !)

Bon, je ne transmets ce jeu à personne, mais je propose que les 3 premières personnes qui font des commentaires et qui n'y ont pas encore répondu jouent le jeu et y répondent :
sur leur blog si elles en ont un, ou dans les commentaires...